Médecine globale et intégrative :
La philosophie Vitruve

Les Docteurs Adrian Chaboche et Olivier Moinet ont travaillé plus de 15 ans à élaborer et construire un lieu unique où l’art de soigner et d’accompagner rejoignent les connaissances médicales et scientifiques dans une approche pluridisciplinaire organisée autour de praticiens rigoureux, ayant une même vision du projet de santé de médecine globale au sein de l’Association Vitruve (association loi 1901).

Vitruve est le nom d’un architecte romain du Ier siècle av J.C. Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé De Architectura, dédié à l’empereur Auguste, et qui a inspiré nombreux auteurs et artistes par sa considération des constructions comme devant être au plus proche de la nature. C’est notamment par son étude des proportions humaines que Léonard de Vinci a dessiné l’Homme de Vitruve : le corps humain inscrit dans un cercle et un carré.
Au Centre Vitruve, nous considérons l’être humain dans sa globalité et dans la perspective de son environnement, de ses choix, et de sa santé.

Notre philosophie de la santé

Qu’est-ce que la médecine globale ?

L’approche centrée sur la personne a été développée par le psychologue Américain Carl Rogers dans les années 50 [1]. Elle considère que le patient a déjà en lui un certain nombre de ressources qui peuvent lui permettre de résoudre son problème dans le cadre d’une relation thérapeutique non directive, ouverte et empathique. Cette idée s’est inscrite dans le courant humaniste de la psychologie aux côtés d’autres penseurs (Jacob Levy Moreno qui développe aussi le psychodrame, Abraham Maslow connu pour sa « pyramide des besoins », ou encore Frtitz Perls et Paul Goodman avec la Gestalt Thérapie).

Dans le champ médical, la démarche centrée patient [2] consiste pour le professionnel de santé à avoir une vision bio-psycho-sociale du patient dans le cadre d’une relation de partenariat pour permettre la construction ensemble d’un parcours de soins adaptatif, depuis sa mise en œuvre et tout au long du suivi dans le temps (on parle aussi de décision médicale partagée [3]).

Cette démarche et considération humaniste de tout individu est au cœur du fonctionnement du
Centre Vitruve que ce soit au sein des consultations que dans la réflexion interprofessionnelle entre tous les praticiens qui y travaillent.

La médecine globale est donc d’accueillir, écouter, soigner et accompagner toute personne dans la compréhension de l’entièreté de son être. Les bénéfices sont multiples :
– une compréhension plus précise des causes des maladies,
– une meilleure relation de partenariat avec le patient,
– et donc une meilleure efficacité des traitements par une meilleure adhésion du patient
et un recours au traitement médicamenteux raisonné afin de diminuer aussi
les prescriptions inutiles.

[1] L’Approche centrée sur la Personne. Anthologie de textes présentés par Howard Kirschenbaum et Valérie
Land Henderson, Ed. Randin, Lausanne, 2001
[2] Démarche centrée sur le patient. Information, conseil, éducation thérapeutique, suivi. Haute Autorité de la
Santé, mai 2015.
[3] Les effets objectivables de la décision médicale partagée, une revue systématique de la littérature / par
Sophie Vallot ; [sous la direction de] Jonathan Yana, Adrian Chaboche – Thèse d’exercice de médecine :
Médecine générale : UPEC : 2015

Qu’est-ce que l’approche intégrative ?

Il n’est pas rare de voir opposé ce qu’on appelle « l’allopathie » aux « médecines alternatives ou complémentaires (MAC) ». Cette considération présuppose d’exclure l’une ou l’autre approche au profit d’une seule au risque de dogmatisme et de dérives sectaires [4]. Les pratiques complémentaires sont regroupées dans différentes définitions comme Médecines alternatives et complémentaires (MAC) ou Interventions Thérapeutiques Non médicamenteuses (ITNM). Quelles que soient leurs origines, leurs méthodes ou leurs modes d’actions elles ont toutes en commun d’avoir une approche centrée sur le patient, de reconnaître l’individu dans sa globalité bio- psycho-sociale et qu’elles prennent place dans le cadre d’une relation thérapeutique d’aide et d’accompagnement.

Certaines pratiques sont encadrées par des Ordres professionnels ou des institutions qui réglementent la pratique légalement. Mais nous évoluons dans une actualité où bon nombre de pratiques ne sont ni encadrées ni réglementées. Le manque de reconnaissance et de cadre peut alors entraîner des dérives conduisant jusqu’au sectarisme. Ces extrêmes se font au détriment de pratiques sérieuses qui bénéficient pourtant d’approches rigoureuses, respectueuses
et d’études scientifiques visant à mieux comprendre les effets bénéfiques ou thérapeutiques qu’elles procurent [5][6][7][8].

Toutes les pratiques du Centre Vitruve ont été rigoureusement sélectionnées car elles reposent sur des critères d’exigences, des études scientifiques publiées et l’absence de toute allégation de santé injustifiée ou de fausses croyances.
L’approche intégrative est une dynamique de réflexions et de recherches pour le praticien, et d’actions dans le soin
avec le patient : Certaines pathologies et problèmes de santé sont complexes et doivent bénéficier de plusieurs approches thérapeutiques différentes mais coordonnées. Celles-ci doivent alors se faire de façon complémentaire et raisonnée : il ne s’agit pas de les additionner mais de les rendre synergique. Les thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses complémentaires peuvent alors aider d’avantage le patient lorsqu’elle sont prescrites et utilisées au bon moment, dans le cadre d’une approche centrée sur la personne.

[4] Comment déceler des dérives sectaires en santé, https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune- d%C3%A9rive-sectaire/o%C3%B9-la-d%C3%A9celer/sant%C3%A9 Milivudes.
[5] D. Bontoux et al. Thérapies complémentaires, leur place parmi les ressources de soins. Académie Nationale de Médecine, rapport du 5 mars 2013.
[6] Robinson N, Lorenc A, Liao X. The evidence for Shiatsu: a systematic review of Shiatsu and acupressure. BMC Complement Altern Med. 2011 Oct 7;11:88. doi: 10.1186/1472-6882-11-88. PMID: 21982157; PMCID: PMC3200172.
[7] INSERM. Évaluation de l’efficacité et de la sécurité de la Sophrologie. Décembre 2020.
[8] Gueguen J, Barry C, Hassler C, Falissard B. Évaluation de l’efficacité de la pratique de l’hypnose. Inserm U1178 ; 2015.

img_accueil

Nous rencontrer ?

Rendez-vous, discussions, parler de votre santé c’est déjà le premier pas pour aller mieux !

Vous serez accueillis par notre coordinatrice de santé, Madame Marion Leclair, et notre secrétaire médicale, Madame Karina Hernandez. Pour élaborer ensemble votre projet de santé, le Centre Vitruve met à votre disposition des moyens innovants et personnalisés : consultations avec plusieurs praticiens, avis collégial d’experts, prise en charge multidisciplinaire avec votre participation… Venez découvrir une nouvelle façon d’agir.

Nous contacter